4 juin 2017

For Paco - Louis Winsberg Jaleo

For Paco
Louis Winsberg Jaleo
Louis Winsberg (g), Sabrina Romero (cajon, voc), Cédric Baud (g), Jean-Christophe Maillard (b) et Stéphane Edouard (perc), avec Alfio Origlio (p), José Montealegre (voc), Jean-Luc Di Fraya (Voc), El Piculare (voc), Jorge Pardo (fl), Nantha Kumar (perc), Miguel Sanchez (cajon, perc), Leila Negrau (Kayamb), Veya Santiago (voc), Vicente Abardonado, José King, David Paniagua, Pol Vaquer et Sergio Aranda (palmas y jaleo)
Label Bleu – LBLC 2607
Sortie en novembre 2016

Louis Winsberg évolue d’abord dans la sphère des Gypsy King, puis, en 1984, avec Jean-Pierre Como et Paco Sery, il crée Sixun. En parallèle, le guitariste forme le quintet La Danse du Vent, joue avec Marc Berthoumieux, Claude Nougaro, Dee Dee Bridgewater, Maurane… En 2000, Winsberg monte Jaleo, entre jazz et flamenco. Jaleo, leur premier opus, sort en 2001, suivi du Bal des Suds, en 2003.

Pour For Paco, publié par Label Bleu en novembre 2016, Jaleo est composé de la chanteuse, percussionniste et danseuse flamenca Sabrina Romero, Cédric Baud à la guitare, mandoline, sitar, saz… Jean-Christophe Maillard à la guitare, saz, voix… et Stéphane Edouard aux percussions. Winsberg convie de nombreux invités à l’instar du pianiste Alfio Origlio, le chanteur José Montealegre, les percussionnistes Nantha Kumar et Miguel Sanchez etc.

Comme l’indique clairement le titre, For Paco est un hommage à Paco de Lucía, « qui a su ouvrir le monde du flamenco au jazz et à l’improvisation, et mener son art à un niveau de pureté et de puissance très rare » (Winsberg). Winsberg a composé dix des onze morceaux et Maillard propose « Qué más ». C’est – évidemment – Gérard de Haro qui est derrière les manettes de l’enregistrement. Winsberg a également demandé à Pierre Bertrand, autre méditerranéen patenté (écoutez Caja Negra), d'arranger quelques morceaux. Enfin, les jolis collages de la pochette sont signés Paloma Winsberg.

Dans le flamenco, le jaleo correspond aux encouragements vocaux ou rythmiques lancés par les musiciens au soliste. For Paco fusionne des ingrédients jazz avec de la musique andalouse : mélodies aux accents orientaux (« Bulerhimalaya »), voix gutturales (« For Paco »), frappes de mains (« Que Más »), rythmes composés (« El Pescador ») et traits virtuoses (« Paloma »)… Si la musique gipsy n’est jamais très loin (« Podemos »), For Paco passe par des moments purement flamenco (« Viva Jerez »), des mélodies accrocheuses (« Sentimiento »), des hymnes lyriques (« Libertad »), des morceaux dansants («  Qué más »), mais aussi un savoureux duo spakr – mandoline sur fond discret de cajon (« Salsita »).

For Paco rapproche encore un peu plus Winsberg de « sa Méditerranée », une fusion de mélodies chamarrées et de rythmes bigarrés, ouverte sur des cultures bariolées…

Retour à Un Label Bleu salutaire...